Votre chiot pleure la nuit? Retrouvez votre sommeil

chiot qui dort paisiblement et qui ne pleure pas la nuit
Raphaël Pépin avec un Dalmatien et un Klee Kai

Raphaël Pépin

Enseignant diplômé et consultant en comportement canin certifié

Cet article est écrit par Raphaël Pépin

Enseignant diplômé et consultant en comportement canin certifié

L’ACCUEIL DU CHIOT : DES PREMIERS JOURS JUSQU’AUX NUITS PAISIBLES

Quel moment excitant lorsque vient le temps de ramener à la maison le chiot qu’on attend depuis si longtemps ! C’est stimulant d’adopter un chiot, mais soyons honnêtes, c’est également effrayant ! Il y a tellement d'inconnus devant nous que c’est difficile de rester complètement zen.

Cette première journée est chargée en émotions et éprouvante pour les humains qui accueillent un nouveau membre de la famille, mais avez-vous déjà réalisé à quel point cette journée peut être traumatisante pour un chiot ? De notre côté, on se prépare depuis des semaines pour ce moment tant attendu, mais pour le petit nouveau, en plus de n’avoir rien demandé, on le retire de sa famille canine et humaine, ainsi que de tous les lieux connus, des odeurs familières et des sons rassurants, et ce, sans pouvoir lui expliquer ce qui se passe. Il est complètement déraciné de tout ce qu’il connaissait.

J’ai la ferme conviction qu’une adoption devrait être faite de manière très graduelle, commencer par de courtes sorties avec notre nouvel ami, puis l’amener une journée pour lui présenter sa nouvelle maison, puis plus tard lui faire passer une nuit dans sa nouvelle demeure, etc. Mais c’est rarement ainsi que ça se passe dans le monde de l’élevage canin.

Puisque nous ne pouvons pas rassurer notre nouveau compagnon avec des mots, il est essentiel qu'il se sente en sécurité grâce à nos actions. Voici mes meilleurs conseils pour que cette transition se passe le mieux possible !

AVANT L’ARRIVÉE

Attendre un chiot, c’est comme attendre un bébé, cela nécessite beaucoup de préparation. Assurez-vous d’avoir le matériel nécessaire, mais ce n’est pas tout, il faut également penser à préparer l’environnement. Assurez-vous de protéger les fils qui peuvent être grugés, de mettre les plantes en hauteur, de délimiter les espaces avec des barrières, de ne rien laisser traîner (même pas les souliers), de retirer les tapis et les coussins, de bloquer l'accès aux escaliers, aux produits dangereux, à vos objets de valeur, etc. Il faut faire le tour complet de la maison !

Consulter un professionnel avant l'arrivée du chiot peut réellement augmenter vos chances de succès. Bien sûr, lire sur le sujet est important (encore faut-il faire attention aux sources d’informations!), mais faire appel à un professionnel qui pourra s’adapter à votre réalité serait encore plus profitable. C’est bien d’essayer de tout prévoir, mais laissez-vous également le droit d’ajuster le tir au besoin. L’important est de répondre aux besoins de votre chiot, il est un individu unique. Aucun cours ne peut vous préparer entièrement à cette nouvelle vie.

UNE DOUDOU À NE PAS NÉGLIGER

Pensez à demander à votre éleveur de vous laisser un objet, comme une couverture ou un coussin, qui sera imprégné des odeurs de l’ancienne vie de votre chiot, principalement l’odeur de sa mère. Cet item aidera à faire une transition vers votre demeure, car l’odorat est le sens le plus important du chien.

LES PREMIÈRES JOURNÉES

Pour les 2 ou 3 premières journées, restez tranquilles à la maison le temps que le petit nouveau s’habitue à vous et son nouvel environnement. Il aura besoin de réconfort et de prendre confiance en sa nouvelle réalité. Assurez-vous d’être en congé pendant plusieurs jours, de pouvoir travailler à la maison, ou d'avoir quelqu’un qui pourra s’occuper de votre pitou pendant vos absences, car votre chiot n’a pas encore appris à rester seul. Il est important que l’apprentissage de la solitude se fasse une fois que le chiot a un attachement sécurisé envers vous.

Le seul entraînement qui devrait avoir lieu le premier jour est le début de l’apprentissage à la propreté. Tout le reste peut attendre. Respectez les besoins de sommeil de votre animal, un jeune chiot devrait dormir de 16 à 20 heures par jour. Ce repos est essentiel à son bon développement, assurez-vous également de ne pas le surstimuler.

LES ENFANTS

Si vous avez des enfants, il est important de mettre des règles claires et vous devez superviser toutes les interactions, je répète, TOUTES les interactions. Lors des présentations, on demande à l’enfant s’il a envie de rencontrer le chiot, si c’est le cas, on laisse le chiot venir à l’enfant, car le chiot aussi doit fournir son consentement. Il est important que les enfants ne pourchassent pas le chiot, et que les interactions cessent si le chiot désire quitter ou si l’enfant ne désire plus être à proximité du chiot. Ces rencontres devraient toujours se faire dans le calme et toujours être initiées par le chiot. On ne devrait jamais forcer un animal à participer, par exemple, en le déposant dans les bras de quelqu’un.

LES AUTRES ANIMAUX

S’il y a d’autres animaux à la maison et que vous avez le moindre doute qu’il pourrait y avoir une réticence à accepter un nouveau compagnon de la part de l’animal résident, ne remettez rien au hasard et contactez un professionnel. Les premières impressions sont déterminantes et trop importantes pour tenter sa chance. Si vous êtes convaincu que les animaux déjà sur place seront ravis de cet ajout à la famille, prenez quand même le temps de faire une introduction en bonne et due forme.

Je recommande toujours de faire appel à un professionnel, mais si vous désirez faire la première présentation par vous-même, assurez-vous que cette rencontre se passe à l’extérieur, à très grande distance et diminuez très graduellement l’espace entre les animaux selon leur niveau de confort. Lorsque les présentations à l’extérieur auront été un succès, assurez-vous que les animaux soient séparés dans la maison le temps que tout le monde soit calme et confortable. Lorsque le stress sera tombé de part et d'autre, vous pourrez faire des contacts supervisés très graduels.

LA PREMIÈRE NUIT: ÉVITER QUE SON CHIOT PLEURE LA NUIT

On entend souvent qu’il est normal qu’un chiot pleure la nuit. Mon opinion est tout à fait l’inverse, un chiot ne devrait jamais être laissé en panique et encore moins lors d’une journée aussi éprouvante que celle de son arrivée dans sa nouvelle maison. Il est de votre devoir de faire en sorte que votre chiot soit à l’aise dans son nouvel environnement, la nuit y comprise. Laisser un chiot pleurer une partie de la nuit aurait pour effet de lui apprendre qu’il ne peut pas compter sur vous lorsqu’il est en détresse ou dans le besoin.

Il est recommandé que vous passiez les premières nuits avec votre chiot. Vous pouvez opter pour dormir dans la pièce où vous souhaitez qu’il dorme seul éventuellement ou de l’inviter dans votre chambre. Personnellement, je préfère dormir avec mes chiens, mais certaines personnes au sommeil fragile ne peuvent se permettre ce plaisir. Peu importe l'objectif à long terme que vous choisissez, il sera important, durant les premiers jours ou semaines, d'être avec votre chiot la nuit et de vous éloigner progressivement jusqu'à ce que votre toutou soit à l'aise de passer ses nuits seul, si tel est votre souhait.

Préparez un coin douillet pour votre chiot, idéalement un petit enclos ou un coussin avec peut-être même une bouillotte ou une couverture chauffante. La cage peut être utilisée à condition que le chiot n’en soit pas craintif et que vous soyez en mesure de le flatter, au besoin, pour le réconforter. Cependant, je ne recommande pas que le chiot dorme dans le lit à cet âge en raison des risques de le blesser ou qu’il fasse ses besoins pendant que vous sommeillez.

L’important à retenir est que peu importe la façon dont vous décidez de passer ces premières nuits, ne laissez jamais votre chiot pleurer, il aura besoin d’être rassuré.

VERS LE RETOUR DES NUITS DE SOMMEIL

Le manque de sommeil est sans contredit ce qui rend l’expérience d’élever un chiot aussi difficile, car il vient ajouter du poids supplémentaire à tous les autres défis. Voici donc quelques conseils pour limiter au maximum les nuits courtes!

Tout d’abord, il faut comprendre que le rythme d’apprentissage est personnel à chaque chiot, il ne sert à rien de se comparer ou de chercher une moyenne et de lui fixer des objectifs. La seule chose déterminante ici sera l’évolution unique de votre animal.

Bien qu’il ne soit pas recommandé de couper l’eau du chiot le soir, prévoyez tout de même son dernier repas de façon à ce qu’il ne soit pas trop tard et que le chiot ait la possibilité d’éliminer avant la nuit.

Un conseil très important : couchez-vous tôt ! Votre journée débutera assurément de bonne heure le lendemain. Avant de vous coucher, prévoyez tout le nécessaire pour sortir votre chien rapidement (laisse, sac à besoins, souliers ou bottes, manteau, robe de chambre, etc.). Il ne sera pas le temps de courir partout au beau milieu de la nuit alors que votre chien vous fera savoir qu’il a une envie pressante.

Lorsque vous sortez votre chien pendant la nuit, soyez neutre, ce n’est pas le temps d’inviter votre chiot à jouer ou de le nourrir. Cette sortie doit uniquement servir à aller au petit coin, puis on retourne se coucher. Si vous rendez l’expérience trop agréable, il risque de vous demander de sortir simplement parce qu’il veut de l’attention ou a un trop-plein d’énergie.

Afin d’éviter que votre chiot ne prenne l’habitude de pleurer pour sortir de sa cage, notez l’heure de ses sorties les premiers jours. Par la suite, programmez un réveil quinze à trente minutes avant l’heure où il demande habituellement pour sortir. Vous éviterez ainsi que votre chiot apprenne à vous réveiller pour sortir. Il suffit par la suite de repousser graduellement l’heure de la pause pipi dans la nuit, jusqu’à ce que votre bébé chien soit capable de se retenir la nuit entière.

INSTALLATION DE LA ROUTINE

Votre relation se développera rapidement avec votre chiot et il sera important d’instaurer dès le départ une routine pour le sécuriser et éviter les mauvais plis. Au fil des jours, vous comprendrez son rythme naturel et serez à même d’anticiper ses besoins. Vous déterminerez à quel moment il a besoin d’être sorti, de manger une “collation”, de dépenser de l’énergie et surtout à quel moment il a besoin de sommeil. Les chiots en manque de sommeil se transforment en vrais monstres !

Dans ces situations, prévoyez commencer une routine calmante AVANT que le monstre ne s’active. Par exemple, vous pouvez débuter par une marche, puis une collation dans un jouet interactif, pour terminer avec un os à gruger. Cet entonnoir (d’une activité plus physique jusqu’à quelque chose de très apaisant) devrait inciter votre chiot à s’endormir et ainsi éviter les crises liées au manque de sommeil.

SOCIALISATION

Une fois les 2 ou 3 premiers jours passés, quand vous sentirez que votre chiot est confortable à la maison, qu’il soit heureux ou confiant, il sera temps de commencer à le socialiser ! Il s’agit de l’étape la plus importante dans le développement du chiot, alors il faut y voir ! Le cours de maternelle devrait aussi débuter le plus rapidement possible !

Si votre chiot semble demeurer craintif pendant plusieurs jours, même à la maison et dans son environnement habituel, contactez un professionnel dès maintenant, car même si les choses s’amélioreront peut-être dans un environnement connu, les chances qu’il soit mal à l’aise dans les nouveaux environnements sont élevées. Cette tendance à être pessimiste face à la nouveauté pourrait mener à de graves problèmes de comportement dans le futur et c’est maintenant qu’il faut y voir.

CONCLUSION

Profitez de ces moments qui passent tellement rapidement (je sais que c’est cliché, mais tellement vrai !) et n’hésitez pas à demander de l’aide avant d’être au bout du rouleau. Aussi mignons soient-ils, ils sont TRÈS demandants et vous n’avez pas besoin de tout faire seuls!

Partagez cet article
© 2024
Centre d'éducation canine - Canilogique - Tous droits réservés
créé en collaboration avec 8b-web

Maternelle disponible en tout temps! Prochains cours d'obéissance (base: autocontrôle) → samedi 3 août 10h20

X

Les consultations à domicile sont disponibles pendant les vacances! Ce moment plus relaxe est idéal pour régler les petits problèmes de Fido.

X